Les plantes à éviter pour éviter l’allergie printanière

Découvrez les plantes à éviter pour éviter l’allergie printanière. En effet, cette période de l’année est une principale source de crainte chez les personnes allergiques. Ces dernières souffrent de maux de tête, d’éternuement, de nez bouché ou encore d’inconfort. C’est pourquoi il faut absolument s’éloigner de ces plantes qui sont sources d’allergie. 

Les plantes à éviter pour éviter l’allergie printanière

Le véritable problème réside dans la dispersion du pollen. Ce dernier provoque des malaises et des éternuements chez les personnes concernées. Le printemps est généralement la saison de floraison et plusieurs variétés sont concernées. 

Il s’agit de graminées comme le bouquetin, le coton, le ray-grass ou encore le puceron. Ce sont les variétés les plus pointées du doigt qui provoquent l’allergie

Quelles sont également les plantes pointées du doigt ?

Nous avons également les plantes comme le chêne, le noisetier, le charme blanc, le hêtre ou encore le bouleau

Il existe également des herbes comme l’ambroisie et l’armoise. Il s’agit de la 2ème source d’allergie en Italie en raison du pollen qui se libère et qui entraîne des sensations inconfortables et douloureuses comme la gorge sèche, les yeux brûlant ou encore l’asthme. 

L’armoise est une herbe allergisante qui cause des éternuements, un écoulement nasal, une gorge sèche et des yeux rouges.