Accueil / Bien être, Forme, Nutrition / Comment reconnaitre les aliments très riches en calorie pour révolutionner votre façon de manger au quotidien

Comment reconnaitre les aliments très riches en calorie pour révolutionner votre façon de manger au quotidien

Manger sainement et de façon équilibrée n’est pas donnée à tout le monde mais cela n’est pas impossible. En principe, tout dépend de la valeur énergétique de chacun des aliments. Si une barre chocolatée affiche le même poids qu’une poire dans une balance, son mécanisme sur votre organisme se diffère selon la valeur exacte de leur indice calorique. Si vous avez opté pour le régime dans l’objectif de garder votre ligne, il vaut mieux le faire avec conviction…

Selon les nutritionnistes, le corps de l’homme est similaire à une immense usine avec des fonctionnalités très complexes. Pour fonctionner de façon optimale en permettant aux cellules de se renouveler tout en poursuivant le phénomène naturel de croissance, il a besoin d’une quantité minimale d’énergie. Calculée en kilojoules ou encore en kilocalories (calories), l’apport se fait principalement par l’alimentation. C’est en effet la somme des divers nutriments tels que les lipides, les glucides, les protéines qui forme la valeur énergétique réelle d’un aliment.
Les aliments riches en calories.

Force est de constater que les micronutriments comme particulièrement le cas des oligoéléments, les minéraux ainsi que les fibres et l’eau plate n’apportent pas du tout de calories. A titre indicatif, 1 g de protéines apporte 4 kcal. Pour 1 g de glucides apporte également 4 kcal. Pour 1 g de lipides par contre, on peut avoir 9 kcal. En principe, les plats beaucoup plus gras renferment plus de calories que ceux qui sont riches en protéines. Cela concerne les poissons, les viandes, les légumes ainsi que les aliments glucidiques comme le sucre.

Le corps humain dépense en moyenne 1800 à 2200 calories par jour. En consommant une quantité au-delà de ce que votre organisme en dépense, le risque de faire un surpoids est majeur. Il faut également trier le type de calories car toutes les graisses ne valent pas la peine d’être consommées. Les sucreries ne peuvent pas être comparées à un aliment équilibré.

Ces aliments de faibles calories.

Il importe à ce que vous soyez en connaissance de l’apport énergétique des aliments que vous ingériez et notamment si vous êtes de ceux ou celles très à cheval pour garder votre ligne. Pour pouvoir continuer à rester au top de la forme, il faut effectivement se tourner davantage aux aliments de faibles calories. Pour cela, il est nécessaire à ce que vous sachiez la densité énergétique présenté par chaque aliment soit en plus clair le nombre de calories par 100 grammes. Vous vous demandez certainement comment faire pour l’avoir en tête ? Facile : celle-ci est d’ores et déjà préalablement répertoriée dans une table des calories.

Lorsqu’on se réfère à la densité énergétique, cela reste le plus souvent très variable en fonction tout d’abord de d’aliment (glucides, protéines, lipides), de sa teneur en eau ainsi que de son taux de fibres. Même sans calories, elles jouent énormément sur le poids et le volume. Sans omettre son effet bénéfique sur l’intestin.

Prenons en exemple l’huile : à 100% constitués de lipides, elle apporte 900 kcal/100 g. La courgette par contre, composée de 90% d’eau renferme 2,5% de glucides ainsi que 1,4% de fibres soit donc 13 kcal/100 g, ce qui fait 90 fois moins que le premier ! Cela vous donne certainement une petite idée de ce que vous propose la table des calories mais également de son intérêt. Comprenez qu’il ne suffit pas du tout de manger. En connaissance de cause, vous devriez dorénavant porter beaucoup plus d’intérêt à la densité énergétique des aliments que vous consommiez.

Au vu de l’exemple que nous avons pris plus haut, plus un aliment renferme de l’eau et des fibres, plus sa densité énergétique est moindre. Plus un aliment est riche en graisses, plus sa densité énergétique est alors élevée. Il faut savoir que même au régime, notre organisme a toujours besoin d’un peu de lipides afin de pouvoir bien fonctionner.

En partant de la table des calories, il vous est d’ores et déjà possible d’établir un classement des aliments selon leur densité énergétique permettant ainsi d’obtenir un aliment du moins calorique au plus calorique :

> Fruits et légumes (carotte, concombre, salade verte, tomate, fraise, orange, …)

> Produits céréaliers ( pain complet, pain de mie, pâtes cuites, muesli sucré, viennoiseries…).

> Produits laitiers (lait écrémé, yaourt entier, fromage blanc à 0%, fromage blanc à 20%, crème fleurette, mozzarella, camembert, emmenthal)

> Viande et charcuterie (porc, blanc de poulet, bœuf maigre, veau maigre,…)

> Poisson (saumon fumé, hareng, bar, thon, sole, cabillaud, saumon, truite…)

Quel est l’intérêt des aliments peu caloriques ?

Ces aliments de faible densité énergétique peuvent être consommer en excès sans risque d’ingérer beaucoup de calories. Riches en eau et en fibres, ces aliments sont le plus souvent rassasiants.

Il faut avant tout pour espérer garder sa ligne, bien équilibrer votre ration quotidienne. L’apport énergétique journalier doit fournir dans les 55% de glucides, 30 à 35% de lipides et 10 à 15% de protéines. Sans compter qu’il doit aussi renfermer 3 produits laitiers (ou tous autres apports calciques) et au moins 600 grammes de fruits et légumes. Sans pour autant négliger les féculents, les viandes et poissons ou encore les gras.

Faites l’impasse sur les aliments énergétiques allient dangereusement du sucre et du gras. Mauvaises nouvelles pour les friands de sucreries et au passage modérer aussi dure soit-il votre consommation de fromage et de charcuterie.

Comment y remédier ? Voici des idées brillantes de collations à moins de 100 calories :Privilégier les aliments allégés. Optez par exemple pour le yaourt aux fruits allégé moins calorique que le yaourt classique soit donc 50 kcal/100 g pour 100 kcal/100 g.

Il faut tout de même restez sur vos gardes puisque même allégé en graisses, un aliment peut très bien renfermer plus de sucres ou de sel. Pour ce faire, il est toujours plus intéressant de se tourner vers des aliments naturels que transformés.

Les aliments allégés sans « référent » sont aussi à éviter comme le cas le plus souvent de biscuits.
Attention enfin à ne pas profiter de la mention « allégé » pour doubler les doses : le bilan des courses serait…nul !

Connaître la valeur calorique d’un aliment est essentielle pour bien contrôler son poids, et de manière plus large, pour équilibrer son alimentation.
Quand on est au régime, il faut absolument posséder une table des calories, et miser sur les aliments peu caloriques, tout en respectant l’équilibre, c’est-à-dire la variété alimentaire et les besoins de l’organisme.