Chute de cheveux saisonnière : c’est à ce moment que vous devez vous inquiéter

La chute de cheveux saisonnière existe bel et bien. Il s’agit d’un désagrément parfois inévitable chez certains hommes et femmes lors de la période de l’automne. S’il s’agit d’une étape qu’il faut malheureusement passer, il arrive certaines fois que le problème dure un peu plus longtemps. Que faire dans ce cas ? 

Chute de cheveux saisonnière : c’est à ce moment que vous devez vous inquiéter 

Il ne s’agit pas forcément de la saison automnale, mais aussi d’autres facteurs que nous ignorons. En effet, il peut s’agir d’un changement de lumière qui survient entre la fin de la saison estivale et l’automne. 

Cette variation est perçue par le corps qui réagit en changeant la production de mélanine. Il s’agit de l’hormone responsable de la régulation de la lumière et de l’obscurité. 

La mélatonine, quant à elle, favorise la régulation du sommeil et de l’éveil. Citons également le facteur héréditaire ou encore les séquelles du déséquilibre hormonal. 

Quand faut-il s’alerter ? 

Gardez en tête que vous perdez environ 100 cheveux par jour. Par ailleurs, cette chute ne peut durer plus de 6 semaines. 

Toutefois, faites bien attention, car lorsque la chute se manifeste en plaques, alors nous parlons d’alopécie. Dans ce cas, vous devez immédiatement prendre rendez-vous auprès d’un spécialiste. 

Pour résoudre le problème, la solution consiste à changer son mode de vie ainsi que son alimentation. Vous devez privilégier un régime alimentaire sain et équilibré. 

Sachez que notre alimentation a un impact sur la santé de nos cheveux. Si vous mangez de la mauvaise nourriture, alors vous aurez des cheveux ternes et cassants. 

Privilégiez la consommation de céréales, fruits secs, légumineuses, saumon ou encore des œufs.