Olivier en pot : voici la technique pour le cultiver au mieux

Olivier en pot : voici la technique pour le cultiver au mieux. Comme pour toute plante, il est très bien possible de réaliser une culture en pot. Seulement, elle est régie par certaines règles et méthodes pour faire de cette culture un succès. Découvrons ensemble celles de l’olivier.

Olivier en pot : voici la technique d’arrosage pour le cultiver au mieux

L’olivier compte parmi ces plantes à fort besoin en eau, en raison du substrat qui a tendance à sécher rapidement. Toutefois, lors de la saison automnale, l’olivier n’exige pas autant d’arrosage. Il est même possible de ne pas lui fournir de l’eau qu’au printemps.

Cependant, veillez à faire un arrosage à un rythme d’une fois toutes les deux semaines au printemps et une fois par semaine en été. Néanmoins, il reste une règle d’or à respecter pour l’arrosage, et ce, peu importe la saison. Il est très important de vérifier la présence de l’eau dans le sol : en abondance ou totalement absente. Et pour faire le test, il convient d’insérer un doigt dans la terre.

A quel moment réaliser la taille de l’olivier ?

La taille représente un geste d’entretien important pour assurer une bonne croissance de votre olivier. Pour ce faire, vous allez utiliser une cisaille désinfectée pour découper les branches, sans pour autant modifier totalement l’apparence de la plante. Par ailleurs, en faisant la taille, vous ne devez pas trop couper ou ne pas suffisamment enlever.

Le but de la taille consiste à incliner l’olivier vers le bas afin de favoriser un drainage optimal et prévenir l’attaque par les champignons. A la seconde taille, il ne vous reste qu’à découper les branches pour ne pas faire en sorte qu’elles dépassent.

Quels sont les parasites à éloigner de votre olivier ?

Les oliviers en pots ne produisent pas d’olives, mais c’est une technique pour commencer la plantation. Il faudra ensuite continuer la culture en terre. Pour les oliviers plantés en terre, les parasites qui s’en prennent sont la mouche d’olive ou mouche des fruits.

Toutefois, les oliviers en pot subissent les attaques des cochenilles. L’invasion par les cochenilles peut être confirmée par l’état des feuilles. Celles-ci chutent de panière précoce et deviennent sèches. Par ailleurs, les champignons peuvent aussi s’attaquer aux oliviers.