Méfiez-vous de manger du miel et du fromage : c’est ce qui peut arriver

Voici ce qui peut arriver si vous mangez du miel et du fromage, alors méfiez-vous. Certes, il est tentant d’associer deux aliments et de découvrir une nouvelle saveur, mais il faut avant tout bien connaître ce que l’on consomme avant de se lancer dans cette petite aventure culinaire.

Méfiez-vous de manger du miel et du fromage : c’est ce qui peut arriver

À titre d’information, la France compte parmi les producteurs importants de fromage aux côtés de l’Italie et cet aliment peut être classé selon différents critères comme DOP (d’origine protégée), TSG (spécialité traditionnelle garantie), IGP (indication géographie protégée) et PAT (produits agroalimentaires traditionnels).

À l’heure actuelle, comme il y a fort longtemps d’ailleurs, le fait de mélanger du miel et du fromage est une dégustation qui met à l’honneur la délicatesse. Il est vraiment difficile de ne pas se laisser tenter par cette dégustation insolite et pourtant très délicieuse.

De prime abord, il faut bien considérer la dureté ainsi que la douceur de la pâte fromagère. Un fromage qui est bien frais et qui n’est pas trop assaisonné fait ressortir davantage la note sucrée. En d’autres termes, un fromage moelleux est sucré. Il faut ainsi créer un contraste pour la dégustation avec le miel en optant pour un liquide sucré et gluant peu aromatique et doux.

Pour cela, vous pouvez opter pour le miel de lavande ou d’acacia. Toutefois, si le fromage est épicé, alors il lui faut un miel qui soit corsé. Parmi les variétés les plus recommandés pour ce type de fromage, citons :

– le miel de tilleul avec Castelmagno et Vitto ;
– le châtaigne avec caciotta toscane, caciocavallo, fromage de chèvre et Parmigiano reggiano ;
– les agrumes au caciocavallo;
– le miel de bruyère à la fleur de Sardaigne, provolone et fromage de chèvre ;
l’acacia avec des fromages bleus comme le gorgonzola, le provolone et le pecorino romano ;
le miel d’eucalyptus avec fromages salés, Ragusano vieilli, Parmigiano Reggiano et Grana Padano;
le tournesol avec taleggio, asiago et pecorino ;
le miel de rhododendron avec Bra et robiola.

Quelques conseils à considérer pour composer votre plateau d’apéro

Pour former votre plateau, vous devez toujours mettre un aliment près du fromage, comme les fruits ou le pain. Par ailleurs, vous pouvez miser sur une forme inhabituelle pour la planche à découper. En termes de présentation, il faut toujours disposer selon le sens des aiguilles d’une montre à partir des pâtes molles jusqu’aux pâtes dures.