Doro wat: un ragoût de poulet éthiopien très délicieux

Le doro wat est un plat riche en saveur d’origine éthiopienne et érythréenne. On l’appelle aussi Tsebhi. Cette recette traditionnelle est habituellement préparée à Pâques. Il s’agit d’un ragoût de poulet très délicieux. Sa saveur est relevée par divers épices dont le berbéré. Découvrez l’histoire de ce plat au goût exceptionnel!

Le doro wat, le plat national éthiopien

Le doro wat est une spécialité éthiopienne succulente. C’est bien plus qu’un plat. En effet, si une femme à marier ne sait pas le préparer, elle sera considérée comme n’étant pas prête pour le mariage. Elle doit également savoir découper le poulet en 12 portions, représentant les 12 apôtres de Jésus ou encore les 12 tribus d’Israël dans la Bible. De nos jours, cette tradition reste présente en Éthiopie, mais plus flexible.

Ce plat a vu le jour à l’époque du royaume Axumite, dans la partie nord de l’Éthiopie vers les années 200 à 800 après J-C. Sa préparation est plutôt laborieuse. La découpe du poulet est enseignée aux filles dès leur plus jeune âge. Les 12 morceaux sont: 2 pilons, 2 ailes, 2 moitiés de poitrine, 2 hauts de cuisse, la carcasse côté poitrine avec 2 filets et le dos de la carcasse coupée en deux.
L’animal est habituellement tué à 18 heures la veille de Pâques. Seuls les hommes ayant jeûné ont le droit de l’égorger.

Lorsque la tête du poulet a été coupée, il faut souffler sur son cou afin de gonfler la peau. Pour le nettoyer, il faut d’abord le tenir au-dessus du feu pour pouvoir brûler le reste de plumes et de saleté. L’animal est ensuite rincé de nombreuses fois.

Cette recette est aussi retrouvée en Érythrée sous le nom de « derho tsebhi » qui signifie ragoût épicé. En Afaan Oromo, le doro wat est appellé « kochee handaanqoo » qui est en fait un plat de poulet sauté dans du beurre et mijoté dans une sauce gourmande et épicée. Il contient aussi des œufs durs.

Comment préparer le doro wat?

Une fois le poulet découpé, il faut retirer la peau et mettre les morceaux dans un grand bol d’eau. Ajoutez dedans le jus d’un citron et les deux moitiés. Laissez reposer 30 minutes, puis les rincer plusieurs fois et les égoutter.

On utilise aussi des oignons, qu’il faut hacher finement au mixeur. Ils sont ensuite cuits dans une casserole sans gras pendant 25 minutes. Ajoutez de l’huile et laisser cuire une demi-heure. Passé ce délai, ajoutez le berbéré et laisser cuire 5 minutes, puis versez de l’eau bouillante.

Pour rehausser la saveur du ragoût, utilisez de la korarima moulue, de la purée d’ail et de gingembre, du mekelesha, ainsi que du niter kibbeh. N’oubliez pas de saler et d’ajouter plus d’eau bouillante, environ un demi-litre. La viande est ajoutée après les épices et mijotée environ 45 minutes. Les œufs durs sont ajoutés au plat 5 minutes avant la fin de la cuisson. Habituellement, le doro wat est servi avec des injera, des pains plats aigres éthiopiens.